Christian ROUSSELIN, administrateur de la Ligue de l’Enseignement fédération de l’Orne, est venu répondre, en direct sur radio RHCV, aux questions des jeunes en rapport avec son rôle au sein de la Ligue de l’Enseignement.

Quel est votre rôle au sein de la Ligue de l’Enseignement?

« Je suis administrateur de la Ligue de l’Enseignement, je suis quelqu’un de bénévole, ça veux dire que je donne de mon temps personnel pour participer à la vie de l’association qui s’appelle La Ligue de l’Enseignement de Normandie, fédération de l’Orne. »

Comment avez-vous découvert la Ligue de l’Enseignement ?

« Je suis un enseignant retraité donc effectivement, la Ligue de l’Enseignement ça me parle, puisque c’est une association d’éducation populaire. Donc ces deux termes m’intéresse et l’une des autres raisons qui m’ont fait arrivé à La Ligue de l’Enseignement c’est son engagement citoyen. »

Radio RHCV

En direct du centre de loisirs Robert Hée-Claude Varnier sur la fréquence 101.4 FM du 10 au 28 juillet 2017


Ecoutez!

Combien il y a t-il de bénévoles environ?

« Il y a 10 membres au conseil d’administration qui sont des bénévoles à la Ligue de l’Enseignement de l’Orne. Dans chaque département il y a un conseil d’administration, il y a cinq départements en région Normandie (Manche, Calvados, l’Orne, l’Eure et la Seine-Maritime). »

Quel est l’intérêt d’avoir un conseil d’administration sur l’Orne ? Pourquoi ne pas avoir un conseil d’administration sur l’ensemble de la Normandie ?

« A la fois il y a un conseil d’administration sur la Normandie puisque les trois départements de l’ex Basse-Normandie avaient déjà fusionnés mais chaque département a gardé une relative autonomie. Donc à la fois il y a un conseil par département et un régional. »

Pourquoi vous avez souhaitez vous engager dans la Ligue de l’Enseignement ?

« Ce qui m’intéressais c’était l’engagement citoyen de la Ligue, c’était les valeurs qu’elle porte et le mouvement d’éducation populaire qu’elle représente. »

Quelles sont vos missions ?

« N’étant pas salarié de la Ligue, je n’ai pas de mission. Je participe à la vie de l’association, qui me concerne. Par contre j’ai repris en charge une partie d’un projet appelé « Jouons la carte de la fraternité ». »

Avez-vous des tâches réparties dans le conseil d’administration ?

« Non, on n’a pas de tâches réparties. Toutes les questions qui doivent être abordées lors d’un conseil d’administration sont discutées par tout le monde. »

Vous venez régulièrement sur le centre de loisirs ?

« J’essais d’y être régulièrement, c’est à dire que je ne suis pas seulement engagé et militant au sein de la Ligue, j’ai aussi d’autres engagements associatifs donc je viens lorsque j’ai un temps. »

Comment se passe un conseil d’administration ?

« Il y a ce que l’on appel un ordre du jour. Le Président de la  Ligue de l’Enseignement de l’Orne en convoquant le conseil d’administration, fait le choix des questions qui seront traitées, donc à nous de nous renseigner, de les discuter et qu’à la fin d’une discussion on prenne une décision s’il y en a besoin. »

Est ce que le conseil d’administration  a un droit de regard sur les actions au sein de la Ligue? Est ce qu’il peut être conseillé/conseillant sur un certain nombre de chose ?

« Il y a deux conseil administratif qui sont en parallèle, il y a le conseil d’administration de la région et le conseil du département. Les deux peuvent fusionner, au sein de notre département on a donné des compétences au conseil régional de Normandie. Par contre on a gardé certaines compétences. Par exemple pour ce qui est pour nous de notre responsabilité, c’est ce que l’on appel la vie associative, tout ce qui tourne autour de la vie fédérale et associative, donc il y a certaines associations dans le département de l’Orne qui sont adhérentes à la Ligue de l’Enseignement de l’Orne et avec lesquelles on travail. Donc on voit effectivement des choses. Ça ca relève des compétences de notre conseil d’administration par contre il y a d’autres choses qui ne relève pas de nos compétences direct et qui relève du conseil d’administration régional et là ces sujets de discussions sont discutés à ce moment là, par exemple les finances. »

Que faite vous avec les associations adhérentes ?

« Pour les associations qui tournent autour du « jeu », on essais de voir quelle dynamique on peut avoir ensemble, ce que les 3 associations peuvent apporter au département et sachant que à la fois on intervient, sur le centre Robert Hée, ca pourrait être l’occasion que ces 3 associations participent à un moment donné à la réalisation de quelque chose au sein du centre Robert Hée Claude Varnier. »

Faite vous en sorte que toutes ces associations se connaissent, travaillent ensemble ?

« Ca va être notre objectif, nous essayons de reprendre le lien entre les associations adhérentes à la Ligue car ce lien s’est en effet un peu distendu au cour du temps. »

En terme d’accompagnement, il y a seulement ce rôle fédérateur ou d’autre ?

« Il y a à la fois le rôle fédérateur, la Ligue permet aussi d’avoir un rôle de soutien dans l’organisation, d’aide juridique et éventuellement financière. Il y a plusieurs possibilités, après c’est en fonction des associations, que l’on souhaite rencontrer le plus rapidement possible, de savoir ce dont elles ont besoin. On peut aussi les mettre en rapport l’une l’autre pour qu’on dégage un projet commun. »